Digestion difficile : 5 conseils pour mieux digérer

Digestion difficile

Ballonnements, brûlures d’estomac, sensation de lourdeur, somnolence après les repas, mal au ventre… Ces symptômes sont récurrents lorsque tu t’alimentes ? Ou bien tu as simplement profité d’un repas plaisir, un repas de fête ou de famille un peu copieux, un repas au restaurant duquel tu es ressortie un peu ballonnée ?
Je te propose 6 astuces naturelles compatibles grossesse et allaitement pour palier à une digestion lente et difficile et soulager ou prévenir naturellement ces maux de ventre.

1. Mastiquer les aliments jusqu’à les rendre liquides pour éviter une digestion difficile

Il faut savoir que le travail digestif démarre dans notre bouche. La bouche est en charge de la mastication, c’est-à-dire de broyer et mélanger les aliments à la salive. L’objectif étant de soulager le travail de l’estomac ainsi que d’absorber l’essence énergétique de l’aliment véhiculée par son aspect physique, son parfum et sa saveur.

La salive va assurer un rôle :

  • mécanique (transformation du bol alimentaire en éléments glissants).
  • chimique (action de l’enzyme salivaire > les amidons  – de la pomme de terre par exemple – se dégradent à 50% dans la bouche à l’aide de l’amylase salivaire).
  • éliminateur (élimination de l’eau des aliments).

Après avoir dégradé une partie des macromolécules ingérées, les papilles, bourgeons du goût ou capteurs sensoriels qui s’y trouvent scannent les aliments mastiqués et envoient une information à l’estomac afin qu’il commence à produire les bonnes enzymes digestives. Si les aliments sont correctement décomposés, ces capteurs arrivent plus facilement à identifier le type de molécules à digérer et à enclencher directement la prochaine étape de la digestion. Chaque molécule est ensuite décomposée au niveau des organes digestifs à l’aide d’enzymes spécifiques. S’il manque une étape (celle de la mastication), le travail digestif s’en trouve ralenti plus bas au niveau de l’estomac, provoquant des lourdeurs et certaines brûlures d’estomac dûes à l’action prolongée de certaines enzymes.

2. Manger dans le calme, loin du stress ambiant

Une bonne mastication est bien plus évidente à pratiquer lorsque l’on est installée dans un endroit calme, préservée du stress extérieur. Ce dernier étant un des facteurs pouvant entraver les fonctions digestives, il est recommandé de bien mastiquer, d’autant plus en période de stress.

En effet, le stress ou la colère va aussi retarder l’évacuation gastrique. Prendre le temps d’observer nos émotions est évidemment un moyen de comprendre l’origine d’un indigestion (on n’a peut-être pas digéré un événement ou une situation).

De plus, manger en conscience va pouvoir augmenter l’absorption de l’essence énergétique des aliments que l’on consomme.

3. Soulager la digestion difficile avec les huiles essentielles

Huile essentielle de citron

Si le mal est fait comme on dit : mauvaise mastication, résultat d’un repas englouti trop rapidement… L’huile essentielle de citron (ou Gingembre) peut nous venir en aide pour soulager le foie. Très bien tolérée, elle peut être utilisée pendant la grossesse et l’allaitement, même en ingestion (par voie orale) à raison de 2 gouttes d’huile essentielle dans une petite cuillère à café de miel ou bien 1 goutte à garder sous la langue, 2 à 3 fois par jour. Idéale pour les troubles digestifs en général comme la fatigue digestive, elle va venir tonifier le foie.
C’est aussi une excellente anti-infectieuse, antivirale, antibactérienne et antiseptique à utiliser en diffusion lors des épidémies.

En application cutanée, on peut aussi appliquer l’huile essentielle de Camomille Romaine ou Camomille noble (ok grossesse et allaitement) en cas de maux de ventre. Appliquer 2 gouttes d’huile essentielle dans une petite cuillère à café d’huile végétale en massages circulaires sur le ventre 2 à 3 fois par jour.

4. Boire des infusions soutenant le travail digestif

En cas de fatigue digestive, les plantes à ingérer sous forme d’infusions peuvent être très utiles. Voici les tisanes soutenant la digestion, compatibles avec la grossesse et l’allaitement :

  • Badiane
  • Mélisse
  • Romarin (bon détoxifiant)
  • Anis vert
  • Fenouil

5. Apporter une source de chaleur sur le foie en cas de digestion difficile

Le foie étant un organe chaud (entre 39 et 41 degrés), aimant la chaleur, lui apporter une source de chaleur va venir soutenir et accélérer le travail digestif. Après un repas plaisir un peu lourd, je me prépare souvent une bouillote bien chaude que j’appose au niveau de l’estomac. Soulagement garanti.

 

À RETENIR POUR MIEUX DIGÉRER :

  • Bien mastiquer jusqu’à réduire nos aliments en purée.
  • Manger dans le calme et en conscience.
  • Observer et accueillir nos émotions, notamment la colère, le foie étant le siège de cette émotion.
  • 1 goutte d’huile essentielle de citron sous la langue 2 à 3 fois dans la journée.
  • Boire des infusions de bardiane, mélisse, romarin, fenouil ou anis vert.
  • Apposer une bouillote sur le foie pour soutenir le travail digestif.

 

J’espère que ces quelques conseils t’auront aidée à améliorer ton confort digestif, que tu sois enceinte, allaitante ou non. 🙂 Pour en savoir plus sur le processus digestif, je te conseille de lire cet article du site La Nutrition.

Tu seras probablement aussi intéressée par mon article sur les cures pour l’immunité compatible grossesse et allaitement mais aussi adaptées aux enfants.

Belle visite sur le blog !

Crée-toi une vie saine et pleine de sens,

Sandra.

  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :